La voleuse de la bombe A

0
(0)

Année de diffusion : 2016

Descriptif du documentaire :

Des dossiers des services secrets révèlent l’histoire d’Ursula Kuczynski ou Sonya, l’espionne soviétique qui détourna des données sur la bombe A.

EN SAVOIR PLUS
Ursula Kuczynski

Maria Ursula Kuczynski (née le 15 mai 1907 à Schöneberg – morte le 7 juillet 2000 à Berlin) est une militante communiste allemande, journaliste, espionne et agente du GRU, également écrivaine. Elle est considérée comme l’une des meilleures espionnes de l’URSS, notamment en Grande-Bretagne où elle a servi d’intermédiaire pour l’espion atomique Klaus Fuchs.

Elle est connue sous divers noms : « Sonya », « Sonja », Ursula Beurton (épouse), Ursula Hamburger (épouse) et Ruth Werner (nom de plume).

Jeunesse
Ursula nait à Schöneberg (Berlin) dans une riche famille juive politiquement orientée à gauche. Son père était Robert René Kuczynski (en) (banquier, économiste, collectionneur bibliophile, considéré comme le pionnier de la statistique appliquée à la démographie) . Un de ses cinq frères et sœurs, Jürgen Kuczynski, sera journaliste, scientifique, et plus tard homme politique prééminent en RDA. Ursula grandit dans une villa au bord du lac Schlachtensee. À 11 ans (en 1918), elle joue le rôle de Hederl dans le film Das Dreimäderlhaus (La Maison aux trois jeunes filles) de Richard Oswald. Elle va au lycée de Berlin-Zehlendorf. De 1924 à 1926, elle est vendeuse en librairie, et elle intègre la Ligue des jeunes communistes d’Allemagne (KJVD).

Elle adhère au KPD en 1926, s’initie à l’agitprop et au tir au pistolet tout en suivant une formation pour devenir libraire. Elle est embauchée à la grande librairie Ullstein-Verlag, mais est renvoyée en 1928 pour avoir participé à la manifestation du 1er mai. Elle fonde alors la MAB (Marxistische Arbeiterbibliothek, « Librairie des Travailleurs Marxistes » ), devient rédactrice au journal communiste Die Rote Fahne (Le Drapeau Rouge) et Welt am Abend (Le Monde le soir).

En 1929 la famille Kuczynski quitte l’Allemagne pour les États-Unis en passant par la Grande-Bretagne, en emportant son importante bibliothèque : le père, Robert-René, a compris qu’il s’est attiré l’animosité de la droite et du capital allemands en prenant la tête du Fürstenenteignung (mouvement demandant l’expropriation sans compensations des ex-princes et ex-rois allemands).

De décembre 1928 à août 1929, Ursula travaille dans une librairie à New York. Puis elle retourne en Allemagne et épouse l’architecte Rudolf Hamburger, un ami d’enfance membre du KPD.

Vue par les journalistes
Fin 1983, Vladimir Shlyahterman, un journaliste ami d’Alexandre Rado, vient rendre visite à Ruth Werner. Elle le reçoit cordialement dans son pavillon au jardin minutieusement tenu de la banlieue de Berlin. Il est frappé par la vivacité physique et intellectuelle de Ruth, qui a cependant oublié le russe, faute de pratique depuis tant d’années. Ils échangent des souvenirs sur le couple Rado (Alexander est mort l’année précédente), qui l’a accueillie en Suisse. Quand Shlyahterman l’interroge sur ses actions en tant qu’espionne, elle le renvoie à son livre, « Sonjas Rapport ». Elle appelle son mari, Leon Beurton, qui descend saluer le visiteur.

Ils prennent le thé. Ruth a été invitée à Moscou pour la dernière commémoration de la Révolution d’Octobre, mais Len n’a pas reçu d’invitation. Ruth livre cependant quelques notes personnelles sur son passé : elle a été heureuse de quitter la Suisse en 1941, car le bruit courait que l’Allemagne allait l’envahir, et le sort d’une Juive-Allemande-espionne aurait été sombre. Quand elle était arrivée en Angleterre, son correspondant ne s’était pas présenté (il avait été victime d’un accident), et elle s’était angoissée pendant plusieurs semaines; mais sa radio était arrivée peu à peu, en pièces détachées, puis elle avait été contactée, et un rendez-vous lui avait été fixé.

Mais il avait lieu dans une rue chaude de Londres, et les prostituées qui faisaient le trottoir avaient failli lui faire un mauvais parti en la voyant « lever un client ». Par la suite, elle avait guidé l’atomiste Klaus Fuchs, et avait aussi trouvé amusant que l’OSS lui demande de dresser une liste de partisans germanophones fiables qui pourraient être parachutés en Allemagne (l’URSS était alors une « alliée » des Occidentaux) : certes les renseignements parviendraient plus vite à Moscou qu’à Washington ! À la demande de Shlyahterman, elle lui montre son uniforme de colonel, avec les deux ordres du Drapeau rouge , et les autres livres qu’elle a écrit.

La radio Deutschlandfunk a diffusé le 18 juin 2001 un reportage de Sabine Mieder, et on a pu entendre Ruth Werner s’exprimer.

Sur ses stages de formation à Moscou : « Nous avons appris à construire un émetteur, primitif, mais qui nous permettait de contacter (le Centre) de presque n’importe quel endroit de Moscou, et j’ai appris à manipuler. J’étais une bonne manipulatrice, mais pas une bonne rédactrice de dépêches ».

Sur ses grossesses : « Quand j’en ai parlé à mon mari, il a refusé tout net, en me disant que je n’avais aucune idée de fardeau que pouvait être un enfant. Je n’ai presque pas répondu, mais je me suis débrouillée ».

Sur son engagement : « Alors les nazis sont arrivés, et il a été clair pour moi que j’avais tout perdu. Je n’avais plus de patrie ».

Sur ses contacts TSF : « Pour moi, c’était toujours un soulagement quand j’émettais et que j’avais une réponse. C’était merveilleux. Je savais qu’un soldat de l’Armée Rouge était là-bas ( à Vladivostok quand nous étions à Shangaï, je ne sais où quand nous étions en Angleterre), assis, et il me répondait, et c’était bon pour moi ».

Sur l’opération Barbarossa : « Oui, même par Rado. Je l’ai su, par Rado. Len (Beurton) est arrivé, et m’a dit que Rado était fou de rage, parce qu’on ne l’avait pas cru. Il avait annoncé l’attaque, et on ne l’a pas cru. ».

Sur les purges : « Oui, ça allait mal. Pour tout le monde, pour tous ceux qui à ce moment travaillaient pour l’URSS. Même les chefs étaient suspectés…Et la disparition de ces 2 personnes (Rolf Hamburger et Alexander Rado), que je ne comprenais pas. Mais je me suis donné une explication : les capitalistes font tout ce qu’ils peuvent pour nous détruire, et il doit y avoir beaucoup de traîtres à Moscou. Et ce sont juste des traîtres. Et je l’ai avalé comme ça. »

Sur la lutte pour le pouvoir au sein du parti. : « Si vous entrez dans la machine du parti, ou bien vous attrapez des ulcères gastriques, ou bien vous vous cassez le cou, ou bien vous succombez au poison de l’exercice du pouvoir. »

À propos de ce Documentaire

Guidez les autres membres grâce à votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Aucun vote enregistré, soyez le/la premier(e) à noter ce documentaire !

Nous sommes désolés que ce documentaire ne vous ait pas été utile, nous allons surveiller de prêt les prochains votes le concernant, et si besoin, le supprimer)

Laissez-nous améliorer CULTURA Academy !

Dites-nous pourquoi vous avez sélectionné ce choix ?

FavoriteLoadingAjouter à ma Bibliothèque de Documentaires favoris

La bibliothèque n’est disponible que pour les Membres du site

Supprimer cette publicité ?
Devenez Membre !
Cliquez ici pour en savoir plus

Top des Membres
Top des Membres

La barre de recherche n’est disponible que pour les Membres abonnés

Catégories du site

Supprimer cette publicité ?
Devenez Membre VIP !
Cliquez ici pour en savoir plus

SÉLECTION DE DOCUMENTAIRES ALÉATOIRES

Soutenez-nous,
suivez-nous !

Qui d'autre que vous peux parler de notre site et répandre la culture, le savoir ?! Aimez notre page fan si vous aimez CULTURA Academy, et invitez en quelques clics tous vos ami(e)s Facebook à nous rejoindre !
PAGE FAN OFFICIELLE

ENVOYER UN LIEN DE SECOURS POUR CE DOCUMENTAIRE

DOCUMENTAIRES ALÉATOIRES PUBLIÉS IL Y A MOINS D'UNE ANNÉE

Aisius Fondateur CULTURA ACADEMY

Aisius Fondateur CULTURA ACADEMY

Colporteur et Développeur de la Culture et du Savoir - « La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert » - André Malraux 1901 - 1976 / Écrivain, aventurier, homme politique et intellectuel français

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

La voleuse de la bombe A

PARTAGER CET ARTICLE

Poster et lire des commentaires

  • Rappel : Le site internet CULTURA Academy n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens provenant de différentes plateformes d’hébergement publics et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Vimeo, Vudeo, DoodStream, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens sont uniquement cryptés et reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté à celui de notre site. Voir notre Politique de Copyright pour en savoir plus à ce sujet. Si vous constatez que la vidéo de cette page n’existe plus, cliquez une fois seulement sur le bouton ci-dessus « Envoyer une alerte ». Nous nous efforcerons de trouver une autre publication de cette vidéo dans les plus brefs délais, si un Contributeur n’a pas déjà placé un nouveau lien en attente pour ce même documentaire. Dans ce cas là, le changement est automatique. Par ailleurs, nous avons sélectionné cette image d’illustration comme étant la plus belle et représentative du contenu du documentaire. Après vérifications, elle était libre de droit étant donné qu’elle était présente sur des dizaines de sites en ligne dont des sites de fonds d’écran gratuits. Si pour autant vous estimez que nous mettions votre nom en crédit-photo, aucun problème. Utilisez le bouton d’alerte dans ce documentaire et nous ferons la mise à jour, dès lors que les preuves de propriété de cette illustration nous aurons été apportées. Merci de votre compréhension. Aisius – Répandeur de Savoir

Tags : Streaming documentaires, documentaire, docus, télécharger un documentaire, voir documentaire, film documentaire complet, streaming docu, documentaires, télécharger documentaire, documentaire gratuit, documentaire vo, achat documentaire, acheter un documentaire, torrent documentaire, documentaire 2021, documentaire américain, site documentaire, documentaire français, streaming culture, documentaire étranger, vidéo culture, vidéo documentaire, série gratuite, série documentaire, films documentaires, meilleurs documentaires, film gratuit streaming, vidéo gratuite documentaire, voir un documentaire, documentaire vf, dvd documentaire, tourner un documentaire, meilleur documentaire, docs, torrents documentaire